Navigation – Plan du site
Introduction au dossier

Parentalité et pratiques professionnelles : des interrogations

Michel Boutanquoi

Texte intégral

1Dans son dernier ouvrage, Catherine Sellenet ne manque pas de souligner que la parentalité est devenue une notion familière « tant il en est question dans les programmes politiques et dans les actions menées sur le terrain1 ». Mais familière ne veut pas dire sans équivoque.

2Les interrogations demeurent nombreuses quant à sa construction, ses ancrages épistémologiques mais également quant à son utilisation, voire son utilité. De la déclinaison entre exercice, expérience et pratique de la parentalité2 opérée par les experts de la commission réunie autour de Didier Houzel, à l'approche de Maurice Godelier centrée sur un ensemble d'obligations, d'interdictions, d'actes, de sentiments propres à un ensemble culturel3, on mesure les écarts de conception sinon les différences d'objet. Sur un autre plan, le soutien à la parentalité en tant que pratique référée s'est révélé porteur des ambiguïtés d'un concept à la fois descriptif, dynamique et normatif, pour osciller entre contrôle et émancipation, entre renforcement de la responsabilisation parentale comme réponse à l'insécurité, et « transformation de l'intervention sociale portée par le respect de la personne4 ».

3La quantité des publications sur ce thème témoigne de l'importance des questions en jeu et probablement de l'intérêt pour une thématique socialement valorisée5. Nombre de revues de sciences humaines et sociales n'ont pas manqué ces dernières années de consacrer au moins un numéro à la parentalité6.

4Ce dossier de Sociétés et jeunesses en difficulté s'inscrit inévitablement dans l'ensemble de ces publications, et de ces interrogations, même s'il vise un objectif plus restreint, plus particulier. En effet, il ne cherche nullement à ajouter du discours au discours sur la parentalité mais à poser une question aux réponses encore incertaines : qu'en est-il – dans le champ de la protection de l'enfance – de la prise en compte de la parentalité et de ses dimensions plurielles dans le cadre des pratiques professionnelles ?

5La question des rapports entretenus par les différents acteurs avec les parents des enfants qu’ils ont en charge, de leur travail avec les parents ou plus largement avec les familles, demeure une question complexe qui n'évite pas les controverses entre les positionnements parfois bien arrêtés des uns et des autres, en particulier lorsque se profile la problématique du lien. Des travaux ont souligné les difficultés des relations parents-professionnels dans la mise en oeuvre d'une véritable coéducation7, les difficultés de définition du travail lui-même et l'empirisme des pratiques8. Des rapports sont venus interpeller les professionnels sur leurs présupposés9 ou pour faire entendre une parole de souffrance des parents10.

6Les professionnels sont donc face à une nouvelle conceptualisation de l'être parent en même temps qu’à de fortes invitations à faire évoluer leurs pratiques. Dès lors, la question est bien de savoir si la notion de parentalité se trouve reprise et modalisée sur ce terrain.

7Ce dossier ne prétend pas y répondre véritablement mais souhaite simplement ouvrir quelques pistes de réflexion et de recherche dans la lignée d'une journée d'étude du Réseau éducation des enfants entre familles et institutions (reefi11) qui s'est tenu en décembre 2006 à Besançon et dont certaines communications sont ici reprises et développées.

8En ouverture, l’approche socio-historique de Dominique Fablet donne à voir la construction d'une problématique dans le champ de la protection de l'enfance, en particulier sous l'influence du monde des « psys », à partir de toute une série d'interrogations sur les relations entre parents et professionnels.

9Les deux articles suivants, même s'ils ne sont pas centrés à proprement parler sur les pratiques et leurs évolutions, alimentent fortement l'interrogation sur laquelle est construit ce dossier. Nathalie Thiery présente une recherche sur le vécu de mères accueillies en centres d’hébergement et de réinsertion sociale avec leurs enfants. Elle s'intéresse plus particulièrement aux retentissements de la prise en charge sur l'identité parentale de celles-ci et souligne les interrogations que soulèvent les interventions dans un domaine, la parentalité, aux côtés des actions menées en vue de leur réinsertion. Sandrine Euillet s'intéresse au champ de l’aide sociale à l’enfance où les professionnels mobilisent des représentations de la parentalité. Elle tend à montrer que, si les parents d'enfants placés font majoritairement état de relations satisfaisantes avec les intervenants, ils n'en vivent pas moins des situations éprouvantes qui, comme en chrs, portent atteinte à leur identité parentale et suscitent chez eux le sentiment d'être perçus négativement par les travailleurs sociaux.

10Avec l'article de Chiara Sità, nous sommes invités à nous décentrer de la situation française pour entrevoir la manière dont les questions de la parentalité et du travail avec les parents sont appréhendées en Italie. On ne manquera pas de repérer, au-delà des particularités, les convergences qui pourraient inciter à promouvoir des travaux de comparaison à un niveau européen.

11Le dernier article, de Laurence Giovanonni, nous propose un retour en France au travers d'une interrogation sur la notion de démission parentale. Partagée par des professionnels, en particulier ceux du monde éducatif, placée dans les lumières médiatiques, elle mérite largement le travail d'analyse ici proposé qui permet de porter l'attention, entre autres, sur le risque d'évacuer toute référence à la précarité de la réflexion sur le concept de parentalité, et sur la persistance de représentations de l'incompétence parentale.

12Nous avons bien conscience que ce dossier ne fait qu'ouvrir le débat sur une problématique qui devra faire l'objet d'investigations approfondies. Il a en tout cas le mérite de donner à lire le travail de trois jeunes chercheurs qui, nous l'espérons, pourront poursuivre leurs travaux sur ces questions dans les années à venir.

Haut de page

Bibliographie

Boutanquoi (Michel), Minary (Jean-Pierre), Demiche (Tahar), La qualité des pratiques en protection de l'enfance, dgas, ministère de la Solidarité, 2005.

Durning (Paul), Le partage de l'action éducative entre parents et professionnels, Vaucresson, cnfe-pjj, 1999.

Houzel (Didier) [dir.], Les enjeux de la parentalité, Ramonville-Saint-Agne, Erès, 1999.

Godelier (Maurice), Les métamorphoses de la parenté, Paris, Fayard, 2004.

Naves (Pierre), Cathala (Bruno), Accueils provisoires et placements d'enfants et d'adolescents, igas/igsj, 2000.

Pioli (David), « Le soutien à la parentalité : entre émancipation et contrôle », Sociétés et jeunesses en difficulté, n° 1, 2006, http://rhei.revues.org/document136.html

Sellenet (Catherine), La parentalité décryptée, Paris, l'Harmattan, 2007.

Tichoux (Corinne), Relation avec les familles : quelles compétences ? Quelle formation ?, Paris, délégation interministérielle à la Famille, 2000.

Haut de page

Notes

1 Catherine Sellenet, La parentalité décryptée, Paris, l'Harmattan, 2007, p. 7. Cf. compte rendu de lecture dans ce numéro.
2 Didier Houzel (dir.), Les enjeux de la parentalité, Ramonville-Saint-Agne, Erès, 1999.
3 Maurice Godelier, Les métamorphoses de la parenté, Paris, Fayard, 2004, p. 239.
4  David Pioli, « Le soutien à la parentalité : entre émancipation et contrôle », Sociétés et jeunesses en difficulté, n° 1, 2006, http://rhei.revues.org/document136.html
5 L'article de D. Pioli publié dans le premier numéro de cette revue en 2006 demeure à ce jour le plus « visité » des articles.
6 A titre non exhaustif on peut citer : Adolescences, 2006, 1; Dialogues, 2006, 1; Enfance et psy, 2003, 1; Informations sociales, 2005, 2; Spirales, 2004, 1...
7 Paul Durning, Le partage de l'action éducative entre parents et professionnels, Vaucresson, cnfe-pjj, 1999.
8 Michel Boutanquoi, Jean-Pierre Minary, Tahar Demiche, La qualité des pratiques en protection de l'enfance, dgas, ministère de la Solidarité, 2005.
9 Corinne Tichoux, Relation avec les familles: quelles compétences ? Quelle formation ?, Paris, délégation interministérielle à la Famille, 2000.
10 Pierre Naves, Bruno Cathala, Accueils provisoires et placements d'enfants et d'adolescents, igas/igsj, 2000.
11 Le reefi réunit différentes équipes de recherche françaises, belges et québécoises. Il est coordonné par G.eneviève Bergonnier-Dupuy (université Paris x-Nanterre).

Pour plus d’informations, cf. http://www.u-paris10.fr/16815928/0/fiche___pagelibre/

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Michel Boutanquoi, « Parentalité et pratiques professionnelles : des interrogations », Sociétés et jeunesses en difficulté [En ligne], n°5 | Printemps 2008, mis en ligne le 25 juillet 2008, consulté le 22 mars 2017. URL : http://sejed.revues.org/3123

Haut de page

Auteur

Michel Boutanquoi

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Sociétés et jeunesses en difficulté est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Revues.org